Prix Solidaire en Maïeutique CNSF X Cerba

Découvrez les prix CNSF des Journées Sages-Femmes

Prix Solidaire en Maïeutique CNSF X Cerba

L’Institut Cerba et le Collège National des Sages-Femmes de France ont mis en place un nouveau prix récompensant les sages-femmes engagé.e.s : le Prix Solidaire en Maïeutique, qui comporte un volet Recherche et un volet Clinique. Les prix ont pour objet de valoriser et récompenser des initiatives cliniques et de recherche déjà amorcées dans le champ de la santé gynécologique et reproductive qui traitent de solidarité, des inégalités sociales de santé, de lutte contre les vulnérabilités, la précarité et/ou l’accès aux soins…

Lauréates du Prix Solidaire 2023

Marion LECORGUILLÉ, Prix Recherche « Étude des comportements de santé des futurs parents, obésité infantile et inégalités sociales de santé »

Marine PRANAL, Prix Initiative Clinique Solidaire en Maïeutique « Optimiser l’accès aux soins durant la grossesse en zone rurale dans un réseau de santé en périnatalité »

Quelques informations sur les lauréates

Marion LECORGUILLÉ : 

Sage-femme de formation et chercheuse postdoctorante en épidémiologie à l’Inserm, Marion Lecorguillé a obtenu récemment le prix recherche solidaire du CNSF & de l’Institut Cerba pour le projet « Étude des comportements de santé des futurs parents, obésité infantile et inégalités sociales de santé ». Après avoir déterminé des profils familiaux multi-comportementaux en période pré-conceptionnelle et pendant la grossesse, et leur lien avec le risque de surpoids et d’obésité chez l’enfant, son objectif est d’évaluer quels sont les déterminants sociaux associés à ces profils. Les contraintes économiques, les facteurs socio-démographiques et psychologiques, ou l’accès aux soins seront étudiés. Ce projet permettra d’identifier les potentiels leviers d’action ou freins à prendre en compte pour le développement et la mise en œuvre de stratégies de prévention précoce de l’obésité infantile. Ce prix constitue un soutien important d’une thématique portant sur les inégalités sociales de santé qui débutent très tôt dans la vie et sont au cœur des enjeux de santé publique d’aujourd’hui.

Marine PRANAL :

« Je suis sage-femme, PhD, au CHU de Clermont-Ferrand et avec mon équipe : Nathalie Dulong (sage-femme), Isabelle Raimbault (sage-femme) et Sylvie Roland (infirmière),nous sommes en charge du projet Opti’soins. En Auvergne comme au national, la désertification médicale entraîne une concentration de l’offre de soins, avec un accès aux soins difficile pour les populations rurales et un sur-risque de morbidité maternelle et néonatale. Opti’soins est une unité mobile de soins pluridisciplinaire qui a pour vocation d’optimiser  la prise en charge des grossesses des femmes vivant dans des communes éloignées en renforçant en ressources humaines et en matériel ces territoires en difficulté en collaboration avec les professionnels de terrain. Ce dispositif est porté par  le Réseau de santé en périnatalité d’Auvergne afin de garantir un accès équitable aux soins en périnatalité. Nous avons candidaté au Prix Solidaire Maïeutique CNSF x Institut Cerba afin d’équiper l’unité mobile en matériel pour les consultations d’obstétrique. »